Parler de la mort et du deuil à ses enfants

2 septembre 2017

Parler de la mort et du deuil à ses enfants
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

Témoignage – Il y a trois ans, une de mes sœurs est tombée gravement malade. Elle avait 22 ans. Deux ans plus tard, elle mourait. J’ai dû accompagner la souffrance de chacun de mes enfants en leur expliquant l’inexplicable et en les aidant à faire leur deuil concrètement.


Nous vivons la même épreuve

Spontanément, j’ai eu envie de protéger chacun, d’adoucir cette réalité tellement violente pour moi. Je ne voulais pas qu’ils vivent cette souffrance qui me dévastait. Et j’ai réalisé, qu’à vouloir les protéger, je les angoissais. La mort fait partie de la vie !

Je crois qu’on ne peut parler de la mort à un enfant sans être soi-même en paix par rapport à cette mort qui nous frappe. Être en paix, c’est souffrir et ne pas cacher cette souffrance à nos enfants. Nous vivons la même épreuve et nous la vivons ensemble. N’ayons pas peur de nos larmes, elles aideront nos enfants à oser pleurer. Augustin, 14 ans, a été particulièrement touché par les larmes de son papa, et a ainsi pu laisser couler les siennes !

La famille s’est transformée

Face à la mort, mes enfants ont eu besoin de paroles de vie, exprimées avec réalisme et sans tabou. J’ai osé leur parler de corps sans vie, froid et raide, qu’on ne verrait plus. Beaucoup de questions ont jailli telles que : « Nous ne pouvons plus lui parler, rire ensemble, se taquiner, se promener ? » Et bien non ! Notre famille est différente, elle s’est transformée avec un trait d’union entre le Ciel et la terre. Le signe tangible en est la tombe avec la croix dressée vers le Ciel.

Je leur ai donné l’image d’une maison, une très belle maison : nous, nous sommes en bas, nous nous activons pour faire plein de choses dans la cuisine, le jardin, notre chambre, nos amis, notre vie… En haut, à l’étage supérieur où ils nous attendent, vivent ceux qui sont montés au Ciel. À cet étage, ils n’ont pas de corps pour l’instant et il n’y a plus de peines, de regrets, de chagrins. Ils sont auprès de Dieu, dans la joie, dans l’amour.

Dire au revoir

Le corps n’est plus, mais l’amour, les souvenirs demeurent et c’est pour cela que dans les faits concrets, l’enfant doit dire au revoir au corps et apprivoiser cette présence différente de la personne. La mort est une vie ailleurs !

Gaspard ne voulait pas voir son grand-père mort. Il a fini cependant par s’approcher et, contre toute attente,  déposer un baiser sur sa joue glacée. Alors que Maëlys avait besoin de le voir, de le toucher. Pour d’autres, cet À-Dieu s’est fait par un beau dessin, une belle fleur déposés dans le cercueil. Il est important de proposer aux enfants une manière qui leur est propre de dire au revoir au corps de la personne aimée.

N’ayons donc pas peur d’être nous-même en vérité, de nous accepter faible dans ces moments mais tourné vers l’espérance. C’est par notre exemple que nos enfants vivront ce deuil dans la paix !

 

Isabelle

Texte tiré de la revue Chemin d’Éternité n°282 (sept-oct 2017)
Une porte vers la vie : la liturgie des funérailles


Vous pouvez consulter ici le sommaire de la revue sur la liturgie des funérailles.

S’abonner à la revue

Articles les plus lus

Quinzaine du Ciel 2017 à Montligeon

La 6ème édition de la Quinzaine du Ciel se tiendra au sanctuaire Notre-Dame de Montligeon du 1er au 19 novembre 2017. Au programme de cette grande Quinzaine de prière pour les défunts, des pèlerinages ainsi que des sessions de formation et d’accompagnement. Découvrez ici ce […]

Lire l'article
Les petits nouveaux !

Les petits nouveaux de Montligeon

Chers amis, plusieurs « nouveaux » sont arrivés en septembre au sanctuaire de Montligeon. Nous vous les présentons brièvement, en espérant que vous aurez l’occasion de faire plus ample connaissance avec chacun d’entre eux. Nouvelles têtes Suite au retour du Père Christian LAFFARGUE dans son diocèse de […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Cercueil lors des obsèques - © Claude Truong-Ngoc

Obsèques : messe ou bénédiction ?

Y aura-t-il un prêtre pour célébrer ma messe d’enterrement ? Voici une question que certains d’entre nous se sont peut-être déjà posée avec une pointe d’inquiétude : les évolutions rapides que connaît l’Église, la pénurie de prêtres dans certaines régions font que ce qui allait de […]

Lire l'article

Accompagnement du deuil

Au sanctuaire Notre-Dame de Montligeon nous prions tout particulièrement pour les âmes du purgatoire. Nous n’oublions pas pour autant ceux qui vivent l’épreuve de la séparation par la mort. L’accueil et l’accompagnement des personnes en deuil tient donc une place importante dans la vie et […]

Lire l'article

Vive le repos avec Chemin d’Éternité

Le numéro de Chemin d’Éternité de juillet-août est consacré au repos. Découvrez, rubrique après rubrique, les trésors que renferme cette revue estivale. Et si vous vous abonniez ? Découvrez notre offre spéciale et limitée à la fin de cet article.  Dossier Au cœur de la […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter