Peut-on communiquer avec nos défunts ?

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail

Peut-on communiquer ou essayer de communiquer avec nos défunts ? La réponse avec don Martin Viviès : oui ! dans la communion des saints !

Est-il légitime de vouloir communiquer avec les morts ?

Nous avons une relation avec l’Église du Ciel, y compris avec les défunts car nous sommes tous membres de la communion des saints. Mais pouvons-nous tout leur demander et chercher par exemple à obtenir d’eux des connaissances spéciales, des pouvoirs… ?

L’Église a toujours fait la différence entre évoquer et invoquer les défunts.

L’évocation est une entrée en relation avec les défunts dans un but utilitariste : obtenir la connaissance de l’avenir, du pouvoir, des amours, de l’argent etc.

L’invocation est la seule communication légitime avec les saints et avec les défunts. Elle est fondée sur l’amitié qui relie les vivants entre eux et avec les morts. Elle suppose une intimité, un respect des personnes et une réciprocité. Ainsi, les défunts veulent notre bien mais ils ne peuvent se plier à nos caprices.

Peut-on communiquer avec nos défunts ?

A lire aussi

Les missions du sanctuaire de Montligeon

Quelles sont les missions des chapelains de la communauté Saint-Martin au sanctuaire de Montligeon ? Par don Paul Denizot, recteur. Célébrer la messe perpétuelle, cœur de la Fraternité de Montligeon Chaque jour nous célébrons la messe perpétuelle pour les personnes inscrites à la Fraternité de […]

Lire l'article

Sommes-nous faits pour la mort ?

Quitter mon époux, mon enfant me brise le cœur. Sommes-nous faits pour la mort ? D’un côté, elle nous révolte. De l’autre, en regardant la nature, nous constatons qu’elle fait partie de ce monde. La mort est-elle inéluctable et absurde ? Ou bien pouvons-nous la voir […]

Lire l'article
Radio Notre-Dame : Le chemin du deuil, c’est un chemin qui va vers le don - En quête de sens du 27/04/2021

Comment surmonter le deuil de son enfant ? En quête de sens sur Radio Notre-Dame

Dans un nouveau numéro d’En quête de sens, Marie-Ange de Montesquieu était accompagnée de Dorothée Leurent, qui a perdu son fils et raconte son chemin vers la résilience dans « Les chemins de la résilience » (Trédaniel), Martine Spiesserest, psychothérapeute, addictologue et instructrice de « […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter
X
X