Neuvaine Toussaint 2021 – grandir dans l’Espérance

Compartir en Facebook Compartir en Twitter Enviar por correo Imprimir

Grandir dans l’Espérance, c’est une neuvaine de prière proposée pour prolonger la Toussaint 2021 jusqu’à la fête de Notre-Dame Libératrice.

Du lundi 8 au mardi 16 novembre 2021, jour de la fête de Notre-Dame Libératrice, retrouvez chaque jour par mail une courte vidéo et un texte à méditer préparé par les sœurs de la Nouvelle Alliance au sanctuaire Notre-Dame de Montligeon.


Jour 10 – Mercredi 17 Novembre 2021

Dans l’Eucharistie, reçois une transfusion d’amour

Je médite avec le Catéchisme de l’Église catholique
« Le Christ ayant passé de ce monde au Père, nous donne dans l’Eucharistie le gage de la gloire auprès de Lui : la participation au Saint Sacrifice nous identifie avec son Coeur, soutient nos forces au long du pèlerinage de cette vie, nous fait souhaiter la Vie éternelle et nous unit déjà à l’Église du Ciel, à la Sainte Vierge Marie et à tous les Saints ». N°1419


« Notre participation à l’Eucharistie nous donne déjà un avant-goût de la transfiguration de notre corps par le Christ :« De même que le pain qui vient de la terre, après avoir reçu l’invocation de Dieu, n’est plus du pain ordinaire, mais eucharistie, constituée de deux choses, l’une terrestre et l’autre céleste, de même nos corps qui participent à l’eucharistie ne sont plus corruptibles, puisqu’ils ont l’espérance de la résurrection (St. Irénée, hær. 4, 18, 4-5) » (N°1000)

Je prie
Notre père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 9 – Mardi 16 Novembre 2021

Ton temps est précieux

Je médite avec l’évangile selon saint Matthieu
« Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde.

Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”

Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? Tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? Tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? Tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? Tu étais nu, et nous t’avons habillé ? Tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”

Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”

lors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’éta

Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?” Il leur répondra: “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.” Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. » (Mt 25, 31-46)

Je prie
Notre père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 8 – Lundi 15 Novembre 2021

La Vie éternelle c’est la vie dans la communion d’amour avec Dieu et tout l’humanité

Je médite avec l’évangile selon saint Jean
« Jésus il leva les yeux au ciel et dit : Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. Père saint, garde-les unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes. (…) Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. » (Jn 17, 11-26)


Je médite avec l’encyclique de Benoît XVI, Spe Salvi
« L’expression « vie éternelle » cherche à donner un nom à cette réalité connue inconnue. Il s’agit nécessairement d’une expression insuffisante, qui crée la confusion. … Il s’agirait du moment de l’immersion dans l’océan de l’amour infini, dans lequel le temps – l’avant et l’après – n’existe plus. Nous pouvons seulement chercher à penser que ce moment est la vie au sens plénier, une immersion toujours nouvelle dans l’immensité de l’être, tandis que nous sommes simplement comblés de joie. C’est ainsi que Jésus l’exprime dans Jean: « Je vous reverrai, et votre coeur se réjouira; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera » (16, 22). » (Spe Salvi n°12)

Je prie
Notre père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 7 – Dimanche 14 Novembre 2021

La prière et la vie sacramentelle ont une force qui nous transforme

Je médite avec le bienheureux cardinal John Henry Newman 


« Seigneur Jésus, inonde-moi de ton Esprit et de ta Vie. Prends possession de tout mon être pour que ma vie ne soit qu’un reflet de la tienne. Rayonne à travers moi, habite en moi, et tous ceux que je rencontrerai pourront sentir ta Présence auprès de moi. En me regardant, ils ne verront plus que toi seul, Seigneur ! Demeure en moi et alors je pourrai, comme toi, rayonner, au point d’être à mon tour une lumière pour les autres, lumière, Seigneur, qui émanera complètement de toi. C’est toi qui, à travers moi, illumineras les autres. Ainsi ma vie deviendra une louange à ta gloire, la louange que tu préfères, en te faisant rayonner sur ceux qui nous entourent. Par la plénitude éclatante de l’amour que te porte mon cœur. Amen. »

Je médite avec sainte Faustine
Jésus à sainte Faustine : « Je désire m’unir aux âmes humaines ; mon délice est de m’unir aux âmes. Sache ceci, ma fille, que lorsque je viens dans la sainte Communion jusqu’au cœur des hommes, j’ai les mains pleines de toutes sortes de grâces et je désire les donner aux âmes… J’attends les âmes… Je les aime si tendrement et si sincèrement… Je veux les combler de grâces. »  (Petit journal n°1385)


« Ô mon cœur, te rends-tu compte de Celui qui vient aujourd’hui chez toi ? Oui, je le sais, mais étrangement je ne peux le concevoir. Oh ! Si c’était seulement un roi, mais c’est le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. Devant Lui tremblent toute puissance et autorité. Il vient aujourd’hui dans mon cœur. Cependant j’entends qu’Il s’approche, je vais à Sa rencontre et je L’invite. Quand Il entra dans la demeure de mon cœur, un si grand respect s’empara de mon âme que celle-ci s’évanouit d’effroi et tomba à Ses pieds. Jésus lui tendit la main et permit avec bienveillance que je prenne place auprès de Lui. Il la rassure : Voici donc, j’ai quitté mon trône céleste pour m’unir à toi. Ce que tu vois c’est à peine un coin du voile soulevé et déjà ton âme défaille d’amour, mais quelle stupéfaction pour ton cœur quand tu me verras dans toute ma gloire ! Et je veux te dire que cette vie éternelle doit déjà commencer ici sur terre par la Sainte Communion. Chaque Communion te rendra plus capable d’être en relation avec Dieu pour toute l’éternité. Amen » (Petit journal, n° 1810)

Je prie
Notre père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 6 – Samedi 13 Novembre 2021

La mort est une rencontre avec Dieu

Je médite avec l’évangile selon saint Marc 
« Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment : « Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. » Jésus partit avec lui… Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue, pour dire à celui-ci : « Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? » Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques. Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l’agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. Il entre et leur dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte : elle dort.» Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui étaient avec lui ; puis il pénètre là où reposait l’enfant. Il saisit la main de l’enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher – elle avait en effet douze ans. » (Mc 5, 22-42)

Je prie
Notre père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 5 – Vendredi 12 Novembre 2021

Tu es attendu, prie !

Je médite avec sainte Faustine Kowalska
« Ô Marie, notre Mère et notre Reine, je Vous confie mon âme, mon corps, ma vie, ma mort et tout ce qui la suivra. Je dépose tout entre vos mains. Ô ma Mère, couvrez mon âme de votre manteau virginal et donnez-moi la grâce de la pureté du cœur, de l’âme et du corps ; défendez-moi par votre puissance de tous les ennemis et spécialement de ceux qui cachent leur méchanceté sous le masque de la vertu. Ô Lis ravissant, Vous êtes pour moi un miroir, ô ma Mère ! Amen. » Petit journal n°79
« Mon Dieu, j’espère avec une ferme confiance
que Tu me donneras,
par les mérites de Jésus-Christ,
le ciel et les grâces pour le mériter,
parce que Tu es infiniment bon pour nous,
tout-puissant et fidèle dans Tes promesses ».
Acte d’espérance de sainte Faustine

Je prie
Notre père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 4 – Jeudi 11 novembre 2021

Tu es un enfant de sa miséricorde

Je médite avec sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus 
« Oui je le sens, quand même j’aurais sur la conscience tous les péchés qui se peuvent commettre, j’irais, le cœur brisé de repentir, me jeter dans les bras de Jésus, car je sais combien Il chérit l’enfant prodigue qui revient à Lui. » Manuscrit C, derniers mots écrits par Thérèse, quelques semaines avant sa mort.

Je médite avec monseigneur Sankalé, évêque émérite de Nice
« Le purgatoire se trouve entre les bras de Dieu qui nous presse contre son cœur. Si l’on y pleure c’est de se sentir infiniment aimé. Ce n’est pas Dieu qui est loin, c’est nous qui tardons à ouvrir les yeux sur les splendeurs de son amour toujours offert. Le purgatoire est une étreinte d’amour. En nous inondant de sa miséricorde, notre Père nous purifie. Dans nos larmes se mêlent l’émerveillement et la confusion. »

Je prie
Notre Père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 3 – Mercredi 10 Novembre 2021

Il te faut renaître d’En-Haut

Je médite avec l’évangile selon saint Jean
Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs.
Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui. »
Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu.»
Nicodème lui répliqua : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? »
Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit.

Je prie
Notre Père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 2 – Mardi 9 Novembre 2021

Tu ne meurs pas, mais tu entres dans la vie

Je médite avec sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus
« Mais je sais que la terre est le lieu de notre exil, nous sommes des voyageuses qui cheminons vers notre patrie, qu’importe si la route que nous suivons n’est pas la même puisque le terme unique sera le Ciel, c’est là que nous serons réunies pour ne plus nous quitter, c’est là que nous goûterons éternellement les joies de la famille. » (Lettre n°148 à sa soeur Léonie, 13 août 1893)
À l’approche de sa mort, elle dit : « Je ne meurs pas, j’entre dans la Vie ! »
” Je compte bien ne pas rester inactive au Ciel, mon désir est de travailler encore pour l’Église et les âmes, je le demande au bon Dieu et je suis certaine qu’Il m’exaucera. Les Anges ne sont-ils pas continuellement occupés de nous, sans jamais cesser de voir la Face divine, de se perdre dans l’Océan sans rivages de l’Amour ? Pourquoi Jésus ne me permettrait-Il pas de les imiter ? » (Lettre n°254 au père Roulland, 14 juillet 1897)

Je prie
Notre Père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


Jour 1 – Lundi 8 Novembre 2021

Tu es fait pour la Vie éternelle

Je médite avec saint François d’Assise
« Seigneur, je vous en prie, que la force brûlante et douce de votre amour absorbe mon âme et la retire de tout ce qui est sous le ciel. Afin que je meure par amour de votre amour, puisque vous avez daigné mourir par amour de mon amour. »

Je prie
Notre Père, Je vous salue Marie
Prière à Notre-Dame Libératrice


S’inscrire à la neuvaine

Complétez le formulaire d’inscription en cliquant sur le bouton ci-dessous.

JE M’INSCRIS

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information du Sanctuaire. En cliquant sur s’abonner, vous donnez votre consentement pour le traitement de vos données saisies. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.  En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez ici : https://montligeon.org/politique-de-confidentialite/ Votre adresse mail est collectée et traitée par l’Association Notre-Dame de Montligeon [email protected] sous le contrôle de son délégué à la protection des données (dpo) : Normandie DPO ([email protected]). Elle est utilisée pour gérer votre abonnement et vous envoyer notre newsletter. Ce traitement est juridiquement fondé sur votre consentement (art. 6.1.a du RGPD). Votre adresse mail peut également être utilisée pour vous solliciter dans le cadre d’appels aux dons. Ce second traitement est juridiquement fondé sur l’intérêt légitime du sanctuaire de pouvoir à ses propres moyens (art. 6.1.f du RGPD). Les destinataires des données sont les personnes habilitées chargées de la communication, du système d’information, de la collecte de dons et notre partenaire d’e-mailing. Votre adresse mail est conservée tant que vous ne vous désinscrivez pas via le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Vous pouvez accéder aux données vous concernant ou demander leur effacement. Vous disposez également d’un droit d’opposition, de rectification, de portabilité et d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez également adresser une réclamation à la CNIL. La saisie de votre adresse mail est nécessaire pour votre inscription.

Pour recevoir nos mails

A bout de quelques minutes, si vous ne recevez pas l’email de confirmation dans votre boite de réception, vérifiez vos spams. Sinon appelez le sanctuaire pour transmettre votre email (Tél. : 33 (0)2 33 85 17 00).

Vérifiez vos « Courriers indésirables/Spam » et déplacez nos messages vers votre boîte de réception PRIORITAIRE

Gmail si l’email arrive dans l’onglet “PROMOTIONS”, faites-le glisser vers l’onglet “PRINCIPALE”

Outlook si l’email arrive dans l’onglet “AUTRES”, déplacez-le vers “PRIORITAIRE”

(sélectionnez l’email, cliquez sur « Déplacer vers la boîte de réception Prioritaire » et cochez « Déplacez ce message et les prochains »)

Rejoignez la neuvaine “Grandir dans l’Espérance” sur Hozana :

Suscríbete al newsletter
X
X