Est-ce que j’hérite des fautes de mes ancêtres ?

9 décembre 2020

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

Héritons-nous des fautes ou des péchés commis par nos ancêtres et devons-nous en porter le poids toute notre vie ? Éclairage de don Martin Viviès sur RCF.

Le péché ou la faute de mon ancêtre peut me nuire, mais dans une mesure assez limitée. L’Église nous enseigne que dans la communion des saints, il y a une solidarité dans le bien et aussi dans le mal. Le mal que je commets entraîne une certaine onde de choc, un peu comme un caillou jeté dans une mare provoque des vaguelettes qui se propagent. Ce mal exige réparation.

Jésus est monté sur la Croix pour nous libérer du mal, non seulement de notre culpabilité mais également du mal qui est la conséquence du désordre que, par notre péché, nous avons introduit dans le monde.

Ce désordre peut aussi affecter d’autres générations en provoquant certains conditionnements ou atavismes (saint Jean-Paul II les qualifiait de « structures de péché »).

C’est particulièrement évident par exemple pour l’alcoolisme ou pour une certaine propension à la violence. Mais ce n’est en aucun cas un déterminisme ou quelque chose d’inéluctable.

Les fautes de nos ancêtres ne sont pas une malédiction

Aujourd’hui l’épigénétique est très à la mode. Une étude récente a montré qu’un traumatisme pouvait se transmettre chez la souris sur plusieurs générations. Est-ce la même chose pour l’homme ? Le mal peut avoir des conséquences, des traumatismes être ressentis mais ce n’est pas une malédiction. Ce n’est pas un péché qui se transmet et dont les descendants porteraient le poids.

Comment se libérer de l’héritage parfois très lourd légué par nos ancêtres ?

Nous recevons souvent des témoignages de pèlerins qui pensent que leur mal-être provient de leur ancêtre. Dans les années 2000, il y a eu une mode venant d’Amérique qui consistait à célébrer des messes pour guérir les arbres généalogiques. La conférence des évêques de France a publié en 2007 une mise en garde en distinguant le point de vue psychologique du point de vue spécifiquement chrétien.

Quand les gens ressentent une souffrance, il n’existe pas de solution toute faite qui la ferait disparaître tout à coup. Il faut plutôt les aider à découvrir la cause de cette souffrance.

L’Église accueille la souffrance de chacun. Elle offre son soutien spirituel et son intercession pour obtenir la guérison de toutes sortes de maux physiques, moraux, psychologiques. Les pasteurs ou les laïcs en mission d’accompagnement des personnes en souffrance peuvent utiliser les prières contenues dans le livre Protection, Délivrance, Guérison : célébrations et prières (Mame). Mais ce ne sont pas des rites magiques destinés à supprimer automatiquement ce genre de souffrances.

Retrouver une relation d’alliance avec Jésus

Toutes ces prières ont pour but de nous faire entrer dans une relation d’alliance avec Jésus. Quand on redevient ami de Jésus à travers les sacrements (en particulier la confession ou la communion), on récupère notre liberté vis-à-vis du mal et du péché. Mais cela ne nous dispense pas d’accomplir un travail psychologique sur certains conditionnements pouvant venir de notre famille.

Nos ancêtres défunts, s’ils sont encore en Purgatoire, sont en état de grâce. Ils sont amis de Dieu. Ils sont incapables de pécher et de nuire, tout au plus leur est-il permis parfois de manifester leur mal-être. La réponse qu’ils attendent de nous, c’est que nous offrions des suffrages pour eux et plus particulièrement l’offrande du sacrifice de la Messe.

Soutenez notre partenaire RCF dans la diffusion du message de l’Espérance Chrétienne :

2 thoughts on “Est-ce que j’hérite des fautes de mes ancêtres ?

  1. Mignosi Lucia dit :

    Merci beaucoup de nos inscriptions a’ la fraternite’..

    1. N-D de Montligeon (ESJ) dit :

      Merci, en communion de prière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Notre-Dame Libératrice

Prière à Notre-Dame Libératrice

Notre-Dame Libératrice Prends en pitié tous nos frères défunts,spécialement ceux qui ont le plus besoinde la miséricorde du Seigneur.Intercède pour tous ceux qui nous ont quittésafin que s’achève en euxl’oeuvre de l’amour qui purifie.Que notre prière, unie à celle de toute l’Église,leur obtienne la joie […]

Lire l'article

Pardonner à un défunt, pourquoi ? comment ?

N’est-il pas trop tard pour pardonner à un défunt ? Comment s’y prendre ? Au micro de Guillaume Desanges pour RCF, don Martin nous rassure : le pardon est plus facile à donner à un défunt qu’à un vivant. À quoi sert-il de pardonner à un défunt […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Baptiste et Clémence

La rencontre avec Baptiste et Clémence

“Vivre avec le Ciel est devenu notre quotidien depuis deux ans, et cela le sera toute notre vie”. Baptiste et Clémence sont parents de quatre enfants, dont une petite fille au Ciel. Nous les avons rencontrés le jour de la Toussaint à Montligeon. Pour eux, […]

Lire l'article
REUNION ZOOM AU SANCTUAIRE - Questions sur la mort et l'au-delà

Suivez notre session spi sur zoom “Questions sur la mort et l’au-delà : quels liens avec nos défunts ?”

Les 12 et 13 novembre, participez gratuitement aux enseignements du sanctuaire en restant chez vous En raison du confinement, il ne nous est malheureusement pas possible de vous recevoir dans les locaux du sanctuaire de Montligeon. C’est donc le sanctuaire qui va venir à vous, […]

Lire l'article
Les chapelains du sanctuaire de Montligeon : Pierre Vortemann (séminariste), don Martin Viviès, don Guillaume d'Anselme, don Paul Denizot (recteur), don Thomas Lapenne, don Alban Dyèvre, don Stéphane Fernandes.

Ecoute, enseignement, liturgie : la nouvelle équipe de chapelains vous attend au sanctuaire

(de gauche à droite) : Pierre Vortemann (séminariste), don Stéphane Fernandes, don Guillaume d’Anselme, don Paul Denizot (recteur), don Alban Dyèvre, don Thomas Lapenne, et don Martin Viviès. Grâce aux prêtres de la communauté Saint Martin présents toute la semaine au sanctuaire, vous pouvez chaque […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter