Dire Merci et Pardon à nos défunts

7 juillet 2017

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

On trouve désormais à côté de la statue de Notre-Dame Libératrice, dans la basilique de Montligeon, une « boîte-aux-lettres » dans laquelle chacun peut déposer un message de remerciement ou de pardon pour un défunt. Questions à don Jacques Vautherin, le recteur du Sanctuaire de Montligeon, au sujet d’une démarche qui n’est ni ordinaire, ni anodine.


On peut donc dire merci ou demander pardon à un défunt ?

Don Jacques Vautherin
Don Jacques Vautherin

Don Jacques Vautherin : Le Concile Vatican II dit que « l‘union de ceux qui sont encore en chemin avec leurs frères qui se sont endormis dans la paix du Christ ne connaît pas la moindre intermittence ; au contraire, selon la foi constante de l’Église, cette union est renforcée par l’échange des biens spirituels. » (Vatican II, LG 49) La mort ne coupe donc pas les relations.

Elle en change néanmoins les modalités. Saint Thomas, citant saint Grégoire et saint Augustin, dit que les âmes des défunts ne connaissent pas par elles-mêmes ce qui se fait parmi nous (Somme Théologique, Ia, q. 89, a.8, resp.), mais elles peuvent le savoir par une révélation de l’Esprit de Dieu (Id, ad. 1). Nous pouvons demander à Dieu de transmettre notre merci ou notre pardon à notre défunt. Si cela va dans le sens de notre bien et de celui de notre défunt, nous pouvons espérer avec une ferme confiance que Dieu nous exaucera. Un père n’est-il pas toujours heureux d’entendre ses enfants se dire entre eux merci ou pardon ?

Je prie beaucoup pour ce défunt dont j’ai beaucoup reçu ou avec qui j’ai été en conflit pendant sa vie. Cela ne suffit-il pas ?

La « boîte-aux-lettres » n’est pas une démarche en plus de la prière. Elle est une démarche de prière. Quelques fois notre prière est très formelle. En rédigeant une carte, nous matérialisons notre prière et cela peut nous aider à y mettre du cœur.

Demander pardon, cela va soulager ma conscience, m’apporter la paix, mais est-ce que cela fera aussi du bien à ce défunt, là où il se trouve ?

Dans son encyclique sur l’Espérance, Benoît XVI écrit : « Qui n’éprouverait le besoin de faire parvenir à ses proches déjà partis pour l’au-delà un signe de bonté, de gratitude ou encore de demande de pardon? […] Nos existences sont en profonde communion entre elles, elles sont reliées l’une à l’autre au moyen de multiples interactions. […] Continuellement la vie des autres entre dans ma vie : en ce que je pense, je dis, je fais, je réalise. Et vice-versa, ma vie entre dans celle des autres : dans le mal comme dans le bien. Ainsi mon intercession pour quelqu’un n’est pas du tout quelque chose qui lui est étranger, extérieur, pas même après la mort. Dans l’interrelation de l’être, le remerciement que je lui adresse, ma prière pour lui peuvent signifier une petite étape de sa purification» (Spe Salvi, n° 48)

Pourra-t-il me pardonner ? Comment le saurai-je ?

Comment imaginer qu’un saint refuse notre demande de pardon ? Or un défunt au purgatoire avance vers la sainteté. Toute la démarche qu’il vit va dans le sens d’une ouverture à Dieu et aux autres. C’est sûr que dans son cheminement vers le ciel, il y aura un accueil de ma demande de pardon.

D’accord pour le pardon, mais le merci… à quoi bon ?

Il est très important de dire merci ! Il faudrait peut-être même commencer par là. Souvent, au moment où nos proches partent, on réalise comme on a été peu attentif à tout ce qu’ils nous ont donné ; comme on les en a peu remerciés. C’est très important de rentrer dans une démarche de gratitude.

Finalement, on peut dire que faire une telle démarche, c’est préparer nos retrouvailles dans l’au-delà ?

Oui, cela fait du bien à notre défunt et il n’y sera pas indifférent. Sainte Thérèse dit que « au ciel, on ne rencontrera pas de regards indifférents, parce que tous les élus reconnaîtront qu’ils se doivent entre eux les grâces qui leur ont mérité la couronne. » (Derniers entretiens, Œuvre complète, Cerf DDB 1992, p. 1036 et 1048)

Cette démarche nous fera aussi du bien et le pape François, dans son exhortation La Joie de l’Amour dit : « Mieux nous vivons sur cette terre, plus grand sera le bonheur que nous pourrons partager avec nos proches dans le ciel. Plus nous arriverons à mûrir et à grandir, plus nous pourrons leur apporter de belles choses au banquet céleste. » (n° 258)

Le sanctuaire de Montligeon propose cette démarche. En quoi consiste-t-elle ? Comment la vivre ?

Carte Merci-Pardon

Si vous passez au Sanctuaire, il vous suffit de prendre une carte « Merci Pardon » , de la remplir et de la déposer dans la « boîte-aux-lettres » à cet effet, en demandant à ND de Montligeon de transmettre votre demande à Dieu : qu’Il fasse connaître à votre défunt votre remerciement ou votre pardon.

Si vous n’êtes pas au Sanctuaire, et puisque vous lisez ces lignes sur notre site internet, vous pouvez télécharger une carte en bas de cette page (ou recopier le texte sur une carte postale) et nous la renvoyer par la poste. Nous nous chargerons de la placer dans la « boîte-aux-lettres ». Les cartes ne seront pas divulguées. Par discrétion, néanmoins, n’indiquez que des prénoms.

2 thoughts on “Dire Merci et Pardon à nos défunts

  1. CATHERINE FRANCESCHI dit :

    Je te demande pardon FLORIAN pour tout le mal que j’ai plu te faire malgré moi. JE T AIME DE TOUT MON ETRE et dois vivre avec tout çà malgré tout.
    PARDON DE NE PAS AVOIR SU QUE TU ETAIS MAL ET DE NE PAS AVOIR ETE LA QUAND TU EN AVAIS BESOIN. JE T AIME TELLEMENT MON FILS

    1. N-D de Montligeon (ESJ) dit :

      Bonjour Madame,
      Vous pouvez télécharger la carte merci-pardon, la remplir et l’envoyer au sanctuaire par la poste pour qu’elle soit déposée dans l’urne de Notre-Dame Libératrice. Vous pouvez également venir au sanctuaire pour faire cette démarche à l’occasion d’un séjour. En communion de prière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Notre-Dame Libératrice

Prière à Notre-Dame Libératrice

Prends en pitié tous nos frères défunts, spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur. Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés afin que s’achève en eux l’œuvre de l’amour qui purifie.

Lire l'article

Pardonner à un défunt, pourquoi ? comment ?

N’est-il pas trop tard pour pardonner à un défunt ? Comment s’y prendre ? Au micro de Guillaume Desanges pour RCF, don Martin nous rassure : le pardon est plus facile à donner à un défunt qu’à un vivant. À quoi sert-il de pardonner à un défunt […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Marc d'Anselme, que devient l'amour après la mort

L’amour se transforme-t-il après la mort ?

L’amour se transforme-t-il après la mort ? Comment le processus de deuil modifie-t-il le lien ? Marc d’Anselme est psychologue clinicien. Dans son cabinet il reçoit spécialement des familles et des couples. Il anime aussi les sessions couples  à Montligeon. Il donne quelques éléments de réponse dans […]

Lire l'article

Déposer une bougie à Montligeon

Josette est bénévole au sanctuaire de Montligeon depuis neuf ans. Elle est chargée de déposer les intentions de prière et les bougies envoyées par les internautes aux pieds de Notre-Dame de Montligeon. Découvrez comment déposer une bougie à Montligeon. Josette est bénévole au sanctuaire de […]

Lire l'article

26 futurs prêtres et 15 futurs diacres en retraite à Montligeon

Don Louis-Hervé Guiny et 41 séminaristes (26 futurs prêtres et 15 futurs diacres) de la communauté Saint-Martin étaient en retraite à Montligeon avant leurs ordinations du 24 au 26 juin 2021, à Evron. A Montligeon, l’atmosphère était au recueillement et à la bonne humeur chez […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter