La dévotion populaire est toujours vivante

8 juin 2022

Assomption 2021, procession aux flambeaux
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

À Montligeon ou à Lourdes, je suis toujours émerveillé par la foi des pèlerins qui s’exprime par des dévotions, des gestes simples. Ces dévotions parfois moquées et que nous pensions voir disparaître sont plus vivantes que jamais. Pourquoi ? Analyse par don Paul Denizot.

La dévotion populaire est toujours vivante. En témoignent les chapelets, la pratique des neuvaines, les pèlerinages, les démarches d’indulgences, les litanies, les bénédictions… Les nouveaux rites laïcs avec leurs marches blanches, leurs fleurs ou leurs lumignons déposés après un attentat ou au décès d’une star en sont aussi un reflet. De son côté, le pape François a récemment rappelé que la dévotion « est le système immunitaire de l’Église ».

Pourquoi la dévotion populaire est-elle toujours vivante aujourd’hui ?

D’abord parce qu’elle est populaire et qu’elle vient du cœur du peuple, des baptisés. Elle n’est pas un système, une idéologie.

Elle nous rappelle ensuite que la foi chrétienne n’est pas abstraite mais profondément incarnée. C’est tout l’homme, avec son âme et son corps, qui est appelé à la communion avec Dieu. Pour prier, nous avons besoin de gestes : nous agenouiller, toucher les pieds d’une statue, poser notre main sur les parois de la grotte de Lourdes, embrasser une icône etc.

Dans une société sécularisée, la piété populaire nous rappelle que l’homme reste profondément religieux. Elle nous dit aussi que si vous chassez le religieux par la porte, il reviendra de toute manière par la fenêtre.


La piété populaire témoigne du primat de l’amour sur l’intelligence dans notre foi.

L’intellectualisme tend à faire de la foi une idée, au risque de nous laisser finalement très seuls car on trouve Dieu d’abord par le cœur.

Ce qui est beau dans la piété populaire, c’est encore sa dimension à la fois personnelle et communautaire. Jaillissant du cœur et quand elle
est vraie, elle met toujours en communion.

Enfin, la piété populaire est un trésor, non pas en tant que telle, mais en tant qu’elle nous oriente vers les saints, vers Marie, vers Jésus. Elle nous remet à notre place de pauvres qui demandent, et nous fait entrer en communion avec Dieu qui nous aime.

Découvrez le numéro de Chemin d’éternité de mai/juin 2022 : “La dévotion populaire, richesse pour l’Eglise”.

Chemin d'éternité - Montligeon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles les plus lus

Notre-Dame Libératrice

Prière à Notre-Dame Libératrice

Notre-Dame Libératrice Prends en pitié tous nos frères défunts,spécialement ceux qui ont le plus besoinde la miséricorde du Seigneur.Intercède pour tous ceux qui nous ont quittésafin que s’achève en euxl’oeuvre de l’amour qui purifie.Que notre prière, unie à celle de toute l’Église,leur obtienne la joie […]

Lire l'article
don Martin Viviès : voir ma vie avec les yeux de Jésus

Indulgence : voir ma vie avec les yeux de Jésus

Péché, contrition, pardon, indulgence… Quelles réalités derrière ces mots techniques ? Comment expérimenter concrètement ces notions dans ma vie et les transformer par l’amour de Jésus ? Explications de don Martin Viviès, chapelain au sanctuaire Notre-Dame de Montligeon. Pourquoi avons-nous besoin d’indulgences ? Nous avons besoin d’indulgences […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

La boutique de Notre-Dame de Montligeon

Ouverture de la boutique Notre-Dame de Montligeon

Après de longs mois de travaux la boutique Notre-Dame de Montligeon double sa surface pour vous permettre de découvrir des artisans et des produits de la région. Du Bio avec la Microbrasserie la Vertueuse des Ateliers Buguet qui réalise neuf bières savoureuses. De la cosmétique […]

Lire l'article

Faut-il encore veiller les défunts ?

Pour un grand nombre de nos contemporains, veiller un mort et en plus le veiller à la maison est une pratique morbide ou d’un autre âge. Pourquoi les veillées funèbres ont-elles disparu ? Que signifie la veillée des défunts pour l’Église ? Quel est son rôle ? Faut-il […]

Lire l'article
L'Annonciation

Mercredi 25 mars, fête de l’Annonciation

Mercredi 25 mars, fête de l’Annonciation, unissons-nous à la prière de l’Eglise pour les victimes du coronavirus, les malades, les soignants, les personnes isolées : 12h00 Prière de l’Angélus et du Notre-Père en communion avec le pape François. 19h30 Déposez une bougie à votre fenêtre […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter
X
X