Notre corps va-t-il vraiment ressusciter ?

15 février 2022

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

Qu’il soit enterré ou incinéré notre corps mort est voué à disparaître. Il n’en restera bientôt plus que de la poussière. Dans ces conditions, notre corps va-t-il vraiment ressusciter ? Comment notre corps va-t-il ressusciter ? Explications de don Guillaume d’Anselme.

Notre corps est voué à disparaître

Qu’il soit enterré ou incinéré, une fois séparé de l’âme qui l’anime, notre corps est destiné à disparaître peu à peu jusqu’à ce qu’il n’en reste quasiment plus rien : au mieux quelques restes momifiés, mais dans la plupart des cas une poussière qui se dissout peu à peu dans son environnement.

Cette pensée, pour peu réjouissante qu’elle soit, traduit la réalité qui attend inévitablement ce corps périssable à plus ou moins long terme. Face à cette loi physique, notre foi en la résurrection de la chair semble saugrenue. Certes, à la suite du Christ (cf. Jn 12, 24), saint Paul compare cette résurrection à la germination d’une graine qui commence par mourir pour pouvoir porter du fruit : « Quand tu sèmes une graine, elle ne peut pas donner vie sans mourir d’abord » (1 Co 15, 36). Il n’empêche que, dans la graine, un principe de vie demeure. Même si elle se décompose pour une part, ce principe de vie va donner la future plante.

Au contraire dans le corps ou dans les cendres après la mort, nul principe de vie ne demeure dans notre corps ou nos cendres. Ce n’est donc pas par un principe naturel que notre corps peut ressusciter. Une fois mort, il n’abrite rien en lui qui puisse le rappeler à la vie.

Notre corps va-t-il vraiment ressusciter ?

Notre espérance en la résurrection se fonde sur la foi surnaturelle et sur la grâce divine du Christ. Il a appelé ce monde à l’existence en le créant à partir de rien. Il est donc aussi capable de nous redonner notre corps à partir de presque rien. Ce petit rien est tout de même notre âme, cette âme immortelle qui correspond à ce corps et à lui seul.

 L’Écriture parle d’ailleurs de recréation, ou plutôt de création nouvelle dans le Christ (cf. 2Co 5, 17). C’est donc un corps nouveau que nous recevrons ; un corps recréé, céleste, glorieux, spirituel et impérissable (cf. 1Co 15, 42-44). Ce corps sera nouveau mais sera pourtant dans une véritable continuité avec notre corps terrestre d’aujourd’hui. Ce corps qui aujourd’hui reçoit l’Eucharistie, ce corps avec lequel nous aimons ici-bas et construisons déjà pour une part le Royaume de Dieu.

Comment le corps va-t-il ressusciter ?

Le Christ en effet est venu sauver l’homme dans son intégralité : son âme, son esprit, et aussi son corps (cf. 1Th 5, 23). « Tu ne peux, Seigneur, m’abandonner à la mort, ni laisser ton ami voir la corruption définitive » (Ps 15, 10). À la résurrection de la chair, notre corps glorieux sera donc à l’image du corps ressuscité du Christ : à la fois le même (comme celui du Christ qui a conservé les stigmates de la Passion), et en même temps différent, glorieux (ce qui explique le mal qu’ont les Apôtres à reconnaître Jésus à chacune de ses apparitions). C’est bien notre corps qui est appelé à ressusciter, mais dans un état nouveau sans comparaison possible avec notre état actuel.


Don Guillaume d’Anselme, Chemin d’éternité n°293, juillet-août 2019.

One thought on “Notre corps va-t-il vraiment ressusciter ?

  1. Duchemin dit :

    Oui je crois à la résurrection , sinon la vie n’a aucun sens . Mais, ma foi n’est pas encore assez profonde pour accepter le fait de ne pas revoir mon cher mari comme la nuit où notre Seigneur la rappeler . Cela me fait mal . Comme le fait d’aller au cimetière ,je ne peux pas !!! cela m’est trop douloureux . Pourquoi souffrir devant sa sépulture ,puisque il n’est pas là .Un corps qui se décompose . Quelle douleur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Notre-Dame Libératrice

Prière à Notre-Dame Libératrice

Prends en pitié tous nos frères défunts, spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur. Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés afin que s’achève en eux l’œuvre de l’amour qui purifie.

Lire l'article

Pardonner à un défunt, pourquoi ? comment ?

N’est-il pas trop tard pour pardonner à un défunt ? Comment s’y prendre ? Au micro de Guillaume Desanges pour RCF, don Martin nous rassure : le pardon est plus facile à donner à un défunt qu’à un vivant. À quoi sert-il de pardonner à un défunt […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Homélie de la Toussaint par don Paul Préaux

Toussaint, homélie de don Paul Préaux

Homélie de la Toussaint par don Paul Préaux, modérateur général de la communauté Saint-Martin à la basilique Notre-Dame de Montligeon, le 1er novembre 2023.

Lire l'article

Saint Joseph modèle d’homme pour notre temps

L’homme moderne est à la recherche de sa masculinité. Dans un monde où règne de plus en plus la confusion entre le masculin et le féminin, il peine à trouver sa place d’homme, d’époux, de père et de chrétien. Dans cette recherche d’identité, la figure […]

Lire l'article
Don Paul Denizot Recteur

Un proche est en train de mourir et je ne suis pas là…

Un proche est en train de mourir et je ne suis pas là. Je culpabilise de ne pas être auprès de lui. Je souffre de cette situation. Cependant la foi chrétienne nous donne un grand motif d’espérance. En effet, nous croyons que par la prière nous pouvons […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter