Qu’est-ce que la fraternité de Montligeon ?

19 janvier 2021

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

La fraternité est le cœur de l’œuvre de Montligeon. Elle rassemble toutes les personnes recommandées à la prière du sanctuaire. Elle est aussi une œuvre d’apostolat pour toutes les personnes engagées dans les groupes de prière. Explications de don Martin Viviès au micro de Guillaume Desanges sur RCF.

Une fois par an seulement, les portes de l’obituaire s’ouvrent. Ce meuble installé près de la sacristie de la basilique abrite les 135 registres sur lesquels sont inscrits les noms des personnes recommandées à la Fraternité de Montligeon depuis la création de l’œuvre en 1884. Fin novembre, les chapelains sont venus en procession y déposer le 136e registre. Il contient tous les inscrits de l’année.

Pour eux et pour les quelques 15 à 20 millions de personnes inscrites, la messe perpétuelle est célébrée chaque matin.

15 à 20 millions de personnes vivantes ou défuntes inscrites à la fraternité de Montligeon

La fraternité rassemble les personnes inscrites mais aussi les membres associés c’est-à-dire les personnes qui s’engagent dans un apostolat de prière pour les défunts.

L’interview complète avec don Martin et Guillaume Desanges

Cet apostolat est l’une des sept œuvres de miséricorde proposées à nouveau par le pape François en 2015 : « ensevelir les morts ». Comme toute œuvre de miséricorde, elle comporte un volet de charité matérielle et un volet spirituel : ici, la prière pour les défunts.

Les défunts n’ont pas seulement besoin d’une offrande de messe ponctuelle, mais aussi que leur sort devienne une préoccupation de la vie chrétienne, que l’on ait le désir de réparer pour eux et de faire connaître la prière pour les défunts.

Concrètement, il s’agit d’entrer dans un groupe de prière qui se réunit régulièrement pour réciter le chapelet et méditer un petit point doctrinal. Il consiste aussi, en lien avec le curé, à pratiquer une œuvre de bienfaisance dans la paroisse.  

Aujourd’hui, l’Œuvre de Montligeon compte plus de 800 groupes de prière dans 180 pays.  

La fraternité, une idée chère à l’abbé Buguet 

La tradition de célébrer plusieurs messes d’affilée pour les morts a été confortée par saint Grégoire le Grand, au VIe siècle après Jésus-Christ. Il a appris qu’après la mort d’un moine, on a retrouvé des pièces d’or dans sa cellule. Tout le contraire du vœu de pauvreté auquel s’était engagé le religieux !

Jésus apparaît au pape Grégoire qui achevait de célébrer la trentième messe pour le repos de l’âme du moine et lui promet que toute âme pour laquelle seront offertes trente messes d’affilée sera immédiatement délivrée.  D’où l’habitude de faire célébrer des trentains de messes pour un défunt.  

Bien plus tard, au XIXe siècle, l’abbé Buguet, le fondateur de l’Œuvre de Montligeon, est très marqué par l’efficacité de l’apostolat des confréries dans lesquelles il est inscrit et où il noue des amitiés les plus fortes.

Alors qu’il avait pris l’habitude de célébrer une messe tous les lundis pour l’âme la plus délaissée du Purgatoire, bouleversé par la mort de son frère et de ses nièces, il crée naturellement à Montligeon en 1884 une nouvelle « association pour la délivrance des âmes délaissées du purgatoire » et commence à faire célébrer une messe perpétuelle pour toutes les personnes recommandées à l’Œuvre.

Approuvée par l’évêque du lieu, cette pieuse union est érigée par le pape Léon XIII en 1893 en « archiconfrérie » de droit pontifical, avec ses indulgences propres. 

Comment recommander une personne vivante ou défunte à la fraternité ? Il suffit d’écrire au sanctuaire ou de cliquer sur le lien ci-dessus. Une offrande de 36 € (correspondant à deux messes) est demandée à ceux qui le peuvent.

Soutenez notre partenaire RCF dans la diffusion du message de l’Espérance Chrétienne :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Saint Joseph

6 occasions de recevoir une indulgence plénière pour l’année Saint Joseph

Le pape François a proclamé une année Saint Joseph le 8 décembre 2020 pour célébrer le 150e anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme patron de l’Église universelle. Quelles sont les 6 occasions d’obtenir les indulgences plénières décrétées par le pape ? Le pape François […]

Lire l'article
Marche des mères de famille

Marche des mères de famille

Un temps pour prier et remettre le Seigneur au cœur de sa vie. Samedi 12 juin2021 30/05/2021 : Les inscriptions sont closes De Autheuil à Notre-Dame de Montligeon Thème : ” Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur” Inscriptions par mail uniquement […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Messe perpétuelle

Pourquoi la messe perpétuelle ?

Pourquoi la messe perpétuelle ? Sylwia est infirmière en neurologie et aux urgences de Cracovie en Pologne. Depuis son enfance, elle a l’habitude de demander des messes perpétuelles pour les défunts. Mais elle a récemment découvert les bienfaits des messes perpétuelles pour les personnes vivantes. […]

Lire l'article

Dois-je renoncer à tout ce que j’aime pour mourir en paix ?

Dois-je renoncer à tout ce que j’aime sur terre – mes biens, mes amis, ma famille – pour mourir en paix ? Au micro de Guillaume Desanges pour l’émission Sanctuaires normands sur RCF, don Guillaume d’Anselme précise le sens de ce renoncement. La mort nous […]

Lire l'article
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon

Pourquoi organiser des obsèques catholiques ?

Aujourd’hui, les obsèques tendent à être remplacées par de nouvelles formes de cérémonies privées. Or, les obsèques catholiques célébrées par l’Église ont un sens objectif, manifesté par les différentes étapes de la célébration. Pourquoi organiser des obsèques catholiques ? Réponse par don Paul Denizot. Aujourd’hui, […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter
X
X