Saint François d’Assise : amour du Christ, amour des hommes

27 septembre 2017

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

Le 4 octobre nous fêtons saint François d’Assise qui, comme d’autres saints avant et après lui, a reçu du Christ les stigmates. Nous voulons aujourd’hui nous pencher sur ces marques de la Passion – blessures d’amour ! – et apprendre de saint François qui a su se laisser transpercer par l’amour du Christ afin d’aimer ses frères.


Les stigmates de Saint François

Porter les stigmates dans son corps, signifie avoir inscrit dans sa chair la passion rédemptrice du Christ, qui continue à vivre et à opérer en nous. C’est ce qui s’est produit dans la vie de saint François d’Assise : il aimait tellement Jésus, crucifié pour nous sauver, que le Seigneur ressuscité lui a accordé la grâce des stigmates.

Importance des stigmates du cœur : la compassion

Il n’est pas nécessaire d’avoir les stigmates physiques pour être crucifié avec le Christ. C’est parce que saint François d’Assise est profondément stigmatisé dans son cœur que Jésus lui accorde les stigmates dans son corps. Ce qui est important ce sont les stigmates du cœur : la compassion.

L’amour des âmes

Regardons un crucifix, et laissons Jésus transpercer notre cœur pour l’aimer lui, puis aimer les êtres humains par lui, avec lui et en lui. Car comment aimer les âmes qui ne nous aiment pas si Jésus ne transperce pas notre cœur par son amour sur la croix, à l’image de saint François ?

La raison est insuffisante

Nous ne pouvons pas connaître la vérité seulement avec la raison raisonnante. Il faut être humble comme saint François. Cela ne signifie pas dénigrer l’intelligence. Cela signifie que l’intelligence dépend de valeurs plus élevées.

« La bienheureuse ignorance »

Saint François a vécu dans «  la bienheureuse ignorance », celle qui nous pousse à être pauvres de nous-mêmes, et riches de Jésus crucifié. Ne rien savoir sinon le Christ crucifié, telle est « la bienheureuse ignorance ». Si nous voulons connaitre l’amour de Jésus et la connaissance supérieure que produit cet amour, prenons en main un crucifix et embrassons le côté blessé du Seigneur. Nous y trouverons la sagesse et la science des saints !

Articles les plus lus

Prière à Notre-Dame Libératrice

Notre-Dame Libératrice Prends en pitié tous nos frères défunts, spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur. Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés afin que s’achève en eux l’oeuvre de l’amour qui purifie. Que notre prière, unie à celle […]

Lire l'article

Notre Père de sainte Mechtilde pour les âmes du purgatoire

Notre père, qui es aux cieux… Je t’en prie, ô Père céleste, pardonne aux âmes du purgatoire, car elles ne T’ont pas aimé ni rendu tout l’honneur qui t’est dû, à toi, leur Seigneur et Père, qui par pure grâce, les as adoptées comme tes enfants, mais elles, […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Le temps de l’Avent

Le mot Avent signifie “venue-attente”. L’Avent a une double caractéristique. C’est un temps de préparation à la solennité de Noël où nous nous souvenons de la première venue du Fils de Dieu parmi les hommes. C’est un temps au cours duquel ce souvenir oriente le […]

Lire l'article

Solennité du très Saint-Sacrement : La fête-Dieu

Ce dimanche, nous accordons une place toute particulière au Saint-Sacrement. Bien qu’il soit tous les dimanches à l’honneur au cœur de la messe, le Christ présent réellement sous les espèces du pain et du vin est mis en valeur lors de la Fête-Dieu. Nous avons […]

Lire l'article

L’Assomption de la Sainte Vierge Marie

L’Assomption de la Sainte Vierge Marie est l’une des fêtes les plus chères au cœur du chrétien et l’une des plus appréciées à cause de ce qu’elle signifie. De fait, la célébration du jour proclame avant tout la Bienheureuse Vierge Marie au terme de sa […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter
X
X