Centenaire de la mort de l’abbé BUGUET

1 juin 2018

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

Il y a cent ans, le 14 juin 1918, notre fondateur l’abbé Paul Joseph BUGUET retournait vers le Père après une vie passée à créer du lien entre le Ciel et la terre. Depuis Rome où il finit ses jours, son corps sera ramené à Montligeon où il repose aujourd’hui, dans la crypte sous la basilique.


Promoteur du catholicisme social

Très marqué par le mouvement en faveur des âmes du purgatoire, il était aussi l’héritier et le promoteur du catholicisme social : l’abbé BUGUET toute sa vie durant, chercha à améliorer les conditions de vie et à lutter contre l’exode rural de ses paroissiens. Préoccupé par l’action sociale qu’un chrétien peut engager en suivant l’Évangile, ce percheron atypique dans sa façon d’envisager et vivre sa mission, vécut pleinement pour les autres et pour Dieu : son action engendra une œuvre qui dépasse les frontières. Le renom de Notre-Dame de Montligeon s’étend en effet en France et devient bientôt l’œuvre mondiale de prière pour les défunts.

Une Oeuvre plus vivante que jamais

Cent ans plus tard, son œuvre est plus vivante que jamais et surtout terriblement d’actualité dans une société ou parler de la mort est presque devenu tabou… Le Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon est toujours le lieu où les fidèles pèlerins et les personnes en deuil peuvent venir trouver écoute, présence et réconfort au pieds de Notre-Dame Libératrice. Un siècle après sa mort, le Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon souhaite rendre hommage à son fondateur en marchant dans ses pas à travers un pèlerinage organisé à Rome ce mois-ci. Une messe d’action de grâces sera également célébrée le dimanche 3 juin, jour de la Fête-Dieu.  Cette année de grâce est l’occasion pour le Sanctuaire d’adapter l’Oeuvre au contexte actuel et aux préoccupations de l’homme contemporain face aux questions de la mort et du travail. Plus que jamais donc, l’œuvre de l’abbé BUGUET résonne entre le ciel et la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Notre Père de sainte Mechtilde pour les âmes du purgatoire

Notre père, qui es aux cieux… Je t’en prie, ô Père céleste, pardonne aux âmes du purgatoire, car elles ne T’ont pas aimé ni rendu tout l’honneur qui t’est dû, à toi, leur Seigneur et Père, qui par pure grâce, les as adoptées comme tes enfants, mais elles, […]

Lire l'article
Notre-Dame Libératrice

Prière à Notre-Dame Libératrice

Notre-Dame Libératrice Prends en pitié tous nos frères défunts,spécialement ceux qui ont le plus besoinde la miséricorde du Seigneur.Intercède pour tous ceux qui nous ont quittésafin que s’achève en euxl’oeuvre de l’amour qui purifie.Que notre prière, unie à celle de toute l’Église,leur obtienne la joie […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Nouveau départ

Souffrance au travail : 5 jours pour prendre un nouveau départ

Burn-out, harcèlement, bore-out… la souffrance professionnelle peut prendre de nombreuses formes. En proposant une session d’accompagnement des personnes en situation de souffrance au travail, le sanctuaire de Montligeon répond à sa vocation de développer une vision humaine du travail. Du 18 au 22 septembre dernier, […]

Lire l'article
Karem Bustica, rédactrice en chef de Prions en Eglise

3000 prières envoyées par les lecteurs de Prions en Eglise à Montligeon pour la Toussaint 2020

Karem Bustica, rédactrice en chef de Prions en Eglise et le Père Sebastien Antoni, religieux assomptionniste étaient au sanctuaire pour déposer plus de 3000 prières envoyées par les lecteurs de Prions en Eglise. Ils nous ont accompagnés tout au long des célébrations de la Toussaint […]

Lire l'article
Dire merci ou pardon à un défunt

“Merci-Pardon” la carte pour dire merci ou pardon à un défunt

A Montligeon, écrire une carte postale à un défunt est une démarche simple. Il vous suffit de prendre une carte “Merci-Pardon”, de la remplir et de la déposer dans la «boîte-aux-lettres» située à droite de la statue de Notre-Dame Libératrice. Demandez au Seigneur, par l’intercession […]

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter