Recteurs de sanctuaires, premiers pèlerins de l’espérance

31 janvier 2024

Pèlerins de l'espérance, c'est le thème du rassemblement des recteurs de sanctuaires de France au sanctuaire Notre-Dame de Montligeon.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

Quelle est la mission des recteurs de sanctuaires ? Le père Christian-Marie Donet président de l’association des recteurs de sanctuaires, était à Montligeon avec 90 membres de l’A.R.S pour trois jours de partage sur le thème “Pèlerins de l’espérance”. Il expose la mission des recteurs : être des phares dans le monde, accueillir et être des premiers pèlerins de l’espérance.

Nos sanctuaires sont comme des phares dans le monde

De notre naissance jusqu’à notre mort, nous progressons dans notre vie humaine et cela peut être perçu comme un cheminement, comme une avancée, comme un déplacement.

Nous pouvons vivre ce chemin à la manière d’un pèlerinage. Il ne va pas d’un point à un autre mais il nous aide à découvrir qui nous sommes, d’où nous venons, où nous allons et pourquoi.

Parfois, le sens de notre vie nous paraît caché, trouble. Quand on a l’impression de marcher dans le brouillard ou dans la nuit, nos sanctuaires sont comme des phares déposés sur le monde, sur les chemins des uns et des autres.

Le père Christian-Marie Donet, recteur de l’Oratoire de la Sainte-Face et président de l’association des recteurs de sanctuaires.

Le Christ, premier de cordée

Dans la vie, nous pouvons nous entraider et ce n’est pas une question d’âge. Il y a des personnes jeunes qui ont vécu des épreuves très fortes, très lourdes qui peuvent en tirer un enseignement pour aider des personnes plus âgées.

Dans nos épreuves, nous pouvons découvrir une présence et apprendre le nom de Dieu. Cette figure spirituelle, mais surtout humaine, c’est le Christ, cheminant comme avec les pèlerins d’Emmaüs.

Ce premier de cordée, c’est le Christ. Il est avec ceux qui souffrent, mais aussi avec les ressuscités, avec ceux qui entrent dans la vie de Dieu. La Parole de Dieu nous dit qu’il est la tête qui entraîne son corps. La Parole nous dit qu’il est le premier ressuscité pour être lui-même le frère de tous les ressuscités.

Une recette pour accueillir ?

Pour accueillir, il faut avoir le cœur ouvert, comme le Christ a ouvert son cœur. Nous en avons un beau témoignage au sanctuaire de Paray-le-Monial.

Pour être un bon recteur, un bon accueillant, il faut avoir soi-même, fait l’expérience de l’amour de Dieu pour soi et avoir découvert que Dieu nous aime inconditionnellement. Il faut avoir fait l’expérience de la miséricorde de Dieu. Nous l’éprouvons particulièrement quand nous faisons l’expérience de notre misère, de notre faiblesse.

Premiers pèlerins de l’espérance

C’est cela notre grande joie : c’est en plaçant notre espérance en Jésus Christ que nous pouvons effectivement traverser ce chemin de notre humanité en pèlerin d’espérance.

Rassemblement des recteurs de sanctuaires à Montligeon du 29 au 31 janvier 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Notre-Dame Libératrice

Prière à Notre-Dame Libératrice

Prends en pitié tous nos frères défunts, spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur. Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés afin que s’achève en eux l’œuvre de l’amour qui purifie.

Lire l'article

Pardonner à un défunt, pourquoi ? comment ?

N’est-il pas trop tard pour pardonner à un défunt ? Comment s’y prendre ? Au micro de Guillaume Desanges pour RCF, don Martin nous rassure : le pardon est plus facile à donner à un défunt qu’à un vivant. À quoi sert-il de pardonner à un défunt […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

Définition de l'enfer

Qu’est-ce que l’enfer ?

L’enfer existe, affirme l’Eglise catholique, car il est le refus libre de l’amour de Dieu. C’est un état de solitude absolue dans lequel les damnés subissent deux sortes de peines : la peine du dam et la peine du sens. Pour don Paul Denizot, l’existence de l’enfer est un appel à notre propre responsabilité.

Lire l'article
Les bienfaits du jeûne du carême

Les bienfaits du jeûne de carême

Et si le carême était l’occasion de redécouvrir les bienfaits du jeûne ? Pour faire de la place et stimuler l’amour, explique le père Charles Lenoir, chapelain à Montligeon.

Lire l'article
Saint Carême 2024. Don Paul Denizot, recteu

Saint carême 2024

Chers amis, Le 14 février prochain, mercredi des Cendres, nous entrerons dans le temps du carême qui nous prépare à Pâques. Dans son message de carême intitulé : “À travers le désert, Dieu nous guide vers la liberté », le pape nous rappelle que le […]

Lire l'article