Faut-il parler des morts aux enfants ?

22 novembre 2022

Faut-il parler des défunts de nos familles aux enfants ?
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Envoyer le code par e-mail Imprimer

La mort d’un proche touche tellement les adultes qu’ils ont tendance à vouloir en préserver les enfants. Bien souvent, ils se taisent et n’osent pas devancer les questions des petits. Faut-il parler des morts de nos familles aux enfants ? Faut-il tout dire ? A quel âge ? Explications de sœur Cécile.

En tant qu’adultes, nous coupons facilement court aux conversations ou questions de nos enfants qui peuvent venir toucher des points sensibles de notre parcours, tout particulièrement les deuils. Par des petites phrases toutes faites (« Parlons de choses plus gaies » ou « maintenant il ne faut plus repenser à tout ça, c’est du passé », etc.) qui, pour autant, ne sont pas source de paix intérieure, nous fuyons avec facilité la réalité qui nous est renvoyée.

L’enfant, par sa grande sensibilité saura facilement repérer le malaise. Sans réponse, il voudra lui-même à le combler. Il cherchera une explication, soit par son imaginaire, soit en apprenant les choses par un autre biais parfois plus violent.

Parler de nos morts à nos enfants est un service d’amour

Ne pas en parler, c’est « sabrer » leurs racines et leur « voler » une part de leur histoire au risque parfois de troubles importants. Anne, adulte en grande souffrance psychologique depuis des années est dernière d’une fratrie de sept enfants. Elle découvre, alors que sa mère est âgée, l’existence de deux frères aînés mort-nés, dont les parents n’ont pas senti utile de révéler l’existence aux sept autres enfants nés par la suite. Le secret révélé, Anne pourra faire un véritable chemin de pacification intérieure. Elle ira notamment se recueillir sur la tombe de ses deux frères aînés présents dans le mystère de la communion des saints.

Mais faut-il pour autant tout dire ? À quel âge ?

Au vu de certaines circonstances, certaines situations posent effectivement question. Ainsi par exemple, une mère de famille chrétienne ayant fait le choix avec son mari d’une interruption thérapeutique de grossesse qu’elle regrette profondément, panique à l’idée de révéler cela à ses autres enfants qui grandissent. Des parents s’interrogent : « Doit-on dire à notre aînée de 10 ans que telle personne très proche de notre famille s’est en fait suicidée ? » Autant de circonstances délicates à aborder.

Il est clair qu’un enfant de 10 ans peut entendre des choses qu’un autre de 5-6 ans n’a pas encore la maturité de recevoir et ceci est à respecter. La révélation peut se vivre progressivement dans le temps en s’adaptant à la maturité de l’enfant.

Un grand principe à tenir pour parler des morts aux enfants

Le grand principe à tenir est le suivant. Il se résume dans ce verset du psaume 84 : « Amour et vérité se rencontrent. » La vérité sans la délicatesse de l’amour peut être traumatisante et blessante. Mais camoufler la vérité sous prétexte de préserver ou protéger son enfant n’est pas pour autant constructif et peut conduire à de graves troubles psychologiques. La vérité dans la charité ouvre un chemin de paix.


Sœur Cécile, sna, Chemin d’éternité n°289, novembre-décembre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Notre-Dame Libératrice

Prière à Notre-Dame Libératrice

Notre-Dame Libératrice Prends en pitié tous nos frères défunts,spécialement ceux qui ont le plus besoinde la miséricorde du Seigneur.Intercède pour tous ceux qui nous ont quittésafin que s’achève en euxl’oeuvre de l’amour qui purifie.Que notre prière, unie à celle de toute l’Église,leur obtienne la joie […]

Lire l'article

Pardonner à un défunt, pourquoi ? comment ?

N’est-il pas trop tard pour pardonner à un défunt ? Comment s’y prendre ? Au micro de Guillaume Desanges pour RCF, don Martin nous rassure : le pardon est plus facile à donner à un défunt qu’à un vivant. À quoi sert-il de pardonner à un défunt […]

Lire l'article

A voir aussi

Inscription à
la fraternité

>

Poursuivez la lecture

à quoi sert d'aller au cimetière

A quoi sert la visite au cimetière ?

L’Église encourage la visite au cimetière le 2 novembre, jour consacré à la prière pour les défunts et pendant tout le mois de novembre. À quoi sert la visite au cimetière ?

Lire l'article
Temps de prière au cimetière

Temps de prière au cimetière et bénédiction des tombes

Prêtres, équipes des funérailles, familles, vous voulez organiser un temps de prière au cimetière et devant les tombes ? Voici un livret téléchargeable gratuitement pour guider la prière.

Lire l'article
3 bonnes raisons de faire un pèlerinage du Ciel à Montligeon

3 bonnes raisons de faire un pèlerinage du Ciel à Montligeon

Pourquoi venir aux pèlerinages de la Toussaint du 1er au 20 novembre 2022 ? La réponse avec don Paul Denizot et soeur Cécile prieure de la communauté de la Nouvelle Alliance. Inscriptions / informations :

Lire l'article
S’inscrire à la newsletter